Ambassador's Tales cover
Chose promise, chose due, voici un petit retour sur la campagne (mini-campagne, je dirais) Flashing Blades intitulée An Ambassador’s Tales. Côté « plus », cette série de cinq scénarios fait voir du pays aux personnages (Autriche, Italie, Espagne, Pays-Bas, Angleterre), qui jouent aux espions à la solde de Richelieu himself en marge d’une mission diplomatique. Les situations sont variées, à part le gimmick « le diplomate occupe les officiels pendant que les persos contactent l’espion local du Cardinal ». Côté « moins », il y a bien un fil rouge à la série d’histoires, mais il n’est pas garanti que les joueurs le perçoivent. Et puis, old school oblige, tout ça est vraiment hyper-scripté. Malgré tout, il y a bien moyen de broder pour impliquer les personnages dans un complot à l’échelle européenne ! Bref, c’est daté mais bien, bien sympa.

3 réponses à to “An Ambassador’s Tales (Flashing Blades)”

  • Imaginos says:

    C’est aussi très « américain », quelque part, avec une vision du contexte historique qui tient plus du carton-pâte hollywoodien que d’une documentation sérieuse.
    Je ne me suis toujours pas remis de la partie de ski en Autriche, anachronique de plusieurs siècles…
    (ceci dit, c’est loin d’être le pire ouvrage de la gamme Flashing Blades…)

  • Imaginos says:

    Les noms m’ont moins marqué (mais maintenant que tu en parles, ça m’évoque de lointains souvenirs…) ; sans doute pasque là encore, ce n’étaient pas les pires de la gamme (dans The Cardinal’s Peril, on rencontre quand même mademoiselle de Coquine et monsieur Le Faquin, qui sont pas mal dans le genre), ni de ma ludothèque (ah, le marquis d’Aprèsmoiledéluge, ou encore ce PNJ français prénommé Giscard, je ne m’en suis toujours pas remis non plus).

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button