SotA cover
Tout a commencé au millénaire dernier, avec mon groupe de jeu « canal historique » et une campagne MegaTraveller dans laquelle les personnages avaient pris fait et cause pour le véritable empereur Strephon (cf. l’histoire condensée du 3ème Imperium et les factions de la rébellion). Tout ça s’était terminé un peu en queue de poisson après que les personnages eurent volé un chasseur spatial ultramoderne à Lucan l’usurpateur et se furent retrouvés embringués dans une bataille spatiale entre les vaisseaux de guerre de Lucan et une flottille de petits engins plus ou moins corsaires. En tonnage, les deux flottes étaient comparables. Pas en puissance de feu : les personnages ont pris la pâtée. Dernière scène, le personnage aux commandes du chasseur de la muerte tente de s’échapper en plongeant dans l’atmosphère d’une géante gazeuse…

De temps en temps, l’idée de reprendre où on en était resté nous titillait, mais à raison d’une, voire deux parties par an, ça a mis du temps… Jusqu’à cet été. Me restait à rebondir et enchaîner sur un truc qui ait de la gueule et puisse être joué assez vite. Pour la gueule, la campagne Secrets of the Ancients me semblait très prometteuse, encore plus que le scénario d’origine duquel elle s’inspire et étend notablement. En plus, elle était gratuite (elle l’est toujours, d’ailleurs). :) Par contre, pour la taille, c’était moins ça. Et puis j’avais deux personnages à intégrer, histoire que tout le monde joue.

Or donc, comment jouer une campagne de 10 scénarios en 2 séances ?

  1. Entrer de suite dans le vif du sujet : la campagne s’appelle Secrets of the Ancients, alors allons droit au but. Exit les scénarios « préliminaires » 1 à 3. On veut de l’Ancien ! Ça, c’est fait.
  2. Démarrer in media res : ben oui, j’ai la moitié des persos en plein dans une bataille, alors autant balancer les autres dans la mêlée, on bouchera les trous ensuite (avec des bouts des scénarios 1 à 3 sous forme de « cinématiques » rapides) !
  3. Se concentrer sur l’essentiel : le scénario 4 étant déjà assez exploratoire, j’ai zappé le scénario 5, un peu similaire dans l’esprit. Idem pour le scénario 7. Je trouvais celui-là sympa, mais 1) il n’était pas strictement nécessaire et 2) vous avez déjà essayé de faire abandonner leur super vaisseau de la mort à des PJ, nous ? No way!
  4. Faire confiance aux joueurs pour trouver des raccourcis : le scénario 9 impliquait la recherche d’une planète dans l’espace Vargr, mal cartographié par l’empire. « Ben quoi, je n’ai pas ces données dans mon ordi ? » demande l’archéologue Vargr ? Ben si ! (Même pas fait exprès, et c’est moi qui avait fait le perso :) ). Et hop, on saute quasi-directement au dernier acte…
  5. Ne pas traîner en route : pas trop de jets inutiles, garder le rythme, quitte à ne pas approfondir certaines scènes ou certains contextes, conserver les personnages toujours occupés, ne pas trop regarder les stats des méchants (les scourge machines sont des tueuses de persos démentielles). C’est un brin dirigiste, mais la fin justifie les moyens…

Simple, non ?

Une réponse à to “Secrets of the Ancients, ou comment jouer une campagne de 10 scénarios en 2 séances (Traveller)”

  • Imaginos dit :

    Ah, je suis presque déçu : avec un titre pareil, je croyais que tu allais expliquer comment tes joueurs avaient transformé une longue campagne en deux courts scénarios, en prenant le contrepied du bazar et en en exploitant les failles… ;-)

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button