L’Ecosse au temps de la Réforme, Mary Stuart, Elisabeth I d’Angleterre, et vos PJ au milieu de tout ça, ça donne envie non ?

Si ! D’autant que côté plumage, on est encore gâté par le Matagot, qui nous refait le coup du coffret en couleur tout joli. Le bouquin lui-même ne déparera pas dans votre collection Te Deum.

Côté ramage, le bouquin est à l’image du jeu de base : description historique et politique très complète + scénarios. Que demande le peuple ? Allez, quelques méchancetés pour exciter la foule (qui aime bien châtie bien et tutti quanti). J’ai trouvé la partie historique un petit ton en-dessous de celle de Te Deum, un poil moins précise / facile à suivre. Peut-être est-ce dû à l’orientation (encore) plus politique des événements, qui ne sont pas simples ? Je ne suis pas non plus super emballé par les scénarios qui s’insèrent et s’enchaînent tellement dans la trame historique que les personnages y ont vraiment peu de latitude. Il vaut mieux que les joueurs soient coopératifs pour que la pilule passe sans problème. Cela dit, ça mérite d’être testé en jeu.

Malgré ces petits bémols, ma note est de 4/5.

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button