Couverture CB7
Allez, je vous la fais brève en reprenant les rubriques du magazine.

En direct. L’édito nous fait un bilan positif de cette première année (et fournée d’abonnés), mais on sent bien dans l’incitation à se réabonner que, s’il ne perd pas d’argent, le magazine ne peut pas non plus se permettre de folies. Mais Casus est un des seuls magazines à ma connaissance à donner un cadeau à ses abonnés s’ils rempilent (plutôt qu’à ses prospects) ; ça mérite d’être salué. Sinon, arrivée dans ce coin du mag d’un « sondage du bimestre » inepte, au sens où tout étudiant de première année de traitement statistique pourrait tackler la méthodo et que le résultat était couru d’avance. Ça amuse peut-être les fans de la question du jour du 12-45 de M6…

Actualité. RAS, notamment les actualités d’Atlas Games toujours absentes (?). Mais tout ça complète bien ce qu’on peut lire par ailleurs sur le net. Idem pour la rub’ Nouveauté, qui ne m’a pas particulièrement emballée, mais ça ne saurait être la faute du mag.

L’étagère du rôliste. Vitre survolée, rien ne m’a particulièrement attiré, mais ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas dans le futur.

Scénarios. Mon grand zap habituel.

Oblis. Dire que j’attendais cette suite est un euphémisme ! Dans l’absolu, j’aime beaucoup ce qui se développe, même si la frustration qu’il en manque encore un morceau pour avoir la big picture est grande. En revanche, ça ne colle pas trop à mes besoins-de-cet-été-que-j’ai-de-faire-jouer-un-groupe-d’ados-et-leurs-vioques-ensemble, et donc plutôt du prêt à jouer. 🙁

Aides de jeu. Les deux précédents numéros était un peu en baisse dans ce secteur, voilà la barre redressée. Bâtisses & Artifices nous présentes un pont habité truffé de PNJ hauts en couleurs. MJ Only, derrière une accroche pas accrocheuse, développe des techniques, certes pas toutes neuves, pour préparer ses impros. PJ Only s’attaque aux journaux de bord. On pourrait se dire « jamais avec mes joueurs » et puis au final, « pourquoi pas ? » Ajoutez à ça une aide de jeu pour Wastburg, le bonheur ! (Sauf que les persos sont déjà faits, par chez nous).

Rétro. revient sur les collections et les cotations de JdR. Je devrais peut-être assurer ma ludothèque en tant que telle !

« La fin » est comme d’habitude d’un intérêt variable. J’en retiens le coup de chapeau mérité aux séjours ludiques organisés par Rêves de Jeux et, bien sûr, Kroc le Bô.

‘ala !

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button