Couverture Maraudeur 10
Tiens, une fois n’est pas coutume, je suis déçu par ce numéro du Maraudeur. En effet, d’habitude, les news arrivent avant celles de Casus et, là, j’ai l’impression que c’est moins frais (à moins que je sois moins intéressé par les jeux chroniqués, mais alors Wastburg se pose en contre-exemple à la fois sur le plan de l’intérêt que je lui porte et du manque de fraîcheur de la chronique). J’aime bien le principe des notes de conception, mais les jeux de ce numéro ne m’ont pas emballé, là au moins c’est clair. En revanche, bon point à Elro les bons tuyaux, qui parle plus de préparation de scénario que de préparation de partie comme annoncé, mais de manière construite et intéressante tout de même. Côté scénarios, je n’ai lu que celui pour Tenga, qui est en fait un canevas de campagne sur lequel les personnages n’ont aucune prise si ce n’est de se complaire dans le drame. C’est annoncé cash, hein, de même que la linéarité de l’ensemble et la nécessité pour le MJ de se taper un gros boulot. Très érudit. Parfois confus quand, comme moi, la culture soleil-levantesque du lecteur s’élève avec peine au-dessus du plancher des vaches. Et, au final, chiant comme la pluie (ça tombe bien : « C’est la nuit. Il pleut. »). Frustré, je suis.

MAIS tout ça pour zéro €, faut-il le rappeler, ça vaut bien un joyeux numérodixversaire !

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button