Couverture Eclipse Phase VF
Eclipse Phase est un jeu de SF post-apocalyptique et transhumaniste. Post-apocalyptique parce que des intelligences artificielles nommées titans ont disjoncté et contribué à la destruction de l’humanité, qui a fait le reste toute seule comme une grande avec un enthousiasme débridé et des bombes nucléaires, rendant la Terre inhabitable ou peu s’en faut. Un truc qui me chiffonne, c’est pourquoi les titans n’ont pas fini le boulot. N’attendez pas de réponse. Transhumaniste, parce que la technologie de ce futur et si avancée que le cerveau humain peut-être téléversé (au passage, les traducteurs ne connaissent pas cette traduction d’upload et de quelques autres termes d’informatique, ce qui est curieux vu le bon niveau général de leur travail, même s’il n’est pas exempt de coquilles comme un affreux « nitrogène » en lieu et place d’azote) dans un ordinateur, puis téléchargé dans à peu près n’importe quel corps naturel ou artificiel (surtout artificiel). Et je vous passe les améliorations génétiques et cybernétiques et la création d’objets manufacturés (si j’ose dire) à la demande.

Cela avait tout pour me plaire, donc. Mais… Il y a toujours un mais. Quel pavé (400 pages) ! Que c’est verbeux ! Voire répétitif, même si certaines redites ont un réel intérêt pédagogique ou de synthèse. Que c’est jargonnant ! On finit par s’y faire, mais c’est quand même un peu too much. La base du système est simple, mais tout est ensuite hyper-détaillé, de ce qui fait la spécificité du jeu (la Toile, c’est-à-dire le réseau informatique qui succède, euh, à la Toile, le piratage mental, les changements de corps…) à des choses plus surprenantes (ou pas – soupir, je pense au combat et au matos à viander, qui se commande par l’esprit et les ondes radio mais reste doté de détentes, curieux, ça). « J’ai passé l’âge de ces conneries », comme disait Roger. Plus simplement, j’aurais préféré un système (beaucoup) plus léger. Mais on ne peux pas reprocher aux auteurs de ne pas avoir été cohérents, dans le genre roboratif.

Reste un cadre qui donne furieusement envie, mais pas comme MJ, merci. 🙂 Je suis aussi un peu déçu par les factions qui se sont développées dans le système solaire, que je trouve un peu plan-plan, et les secrets quasiment éventés d’avance qui laissent des tas de questions sans réponse. J’imagine toutefois que tout ça prend du relief dans les scénarios, mais du coup, je n’ose pas lire les quelques-uns que j’ai à portée de clic, des fois qu’on me les fasse jouer (ceci est un message fort peu subliminal à destination de mes compagnons de jeu)… À bon entendeur !

3 réponses à to “Eclipse Phase”

  • Alias says:

    Si mes souvenirs sont bons, la raison pour laquelle les Titans n’ont pas fini le boulot est expliquée dans les règles. Je ne peux pas vérifier, j’ai revendu mon exemplaire et je ne sais pas où se trouve mon exemplaire sous licence Creative Commons (tu as oublié de le mentionner).

  • Marchiavel says:

    Oui, c’est dommage, je suis tellement désentraîné que je suis obligé de le lire par petits bouts !

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button