Couverture Di6dent 9
Les numéros de Di6dent se suivent et se ressemblent en qualité. Sur le fond, le « théma » du numéro est bien dans l’air du temps : JdR & jeu vidéo, qui influence qui ? Et comme d’habitude approfondi à coup d’interviews, d’aides de jeu et de scénarios. Il faut vraiment que j’essaie Parsely Games, parce que tout ce que j’en lis est positif alors que, sur le papier, ça ne me rend pas du tout nostalgique des jeux d’aventures informatiques des années 80 (et j’en ai programmés à l’époque – respect à Jörg Walkowiak). Sorti de là, il y a encore de quoi lire. Le Match Subabysse vs. Polaris, mené sur le mode du récit et donc pas toujours très explicite, m’a conforté dans ma préférence de… Blue Planet ! :P Le Syndrome du panda consacré à Athanor m’a fait découvrir ce jeu manqué à l’époque (principalement en raison de sa couverture, je le crains). J’ai été passionné par Le JDR, une alternative ludique pour la psychologie, un article qui aurait toute sa place sur le site de la FFJdR ou de ce qui la remplacera. L’analyse à froid de Capharnaüm confirme mon impression du jeu tout en étant plus indulgente que moi sur son système fleurant bon la Fausse Bonne Idée™. Côté scénarios, je compte bien jouer celui destiné à l’Aventure Perdue d’Arsène Lupin, donc impasse. Pour terminer, je me suis senti moins seul en lisant le MJ, une espèce en voie de disparition ?. Les vieux vont finir par monter un collectif, ou bien ? :)

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button