Difficile pour moi de ne pas saluer le pari des Ludopathes de publier une traduction de la 5e édition d’Ars Magica, pari réussi si l’on en croit le résultat de la campagne de financement collaboratif. Que dire sur le fond, si ce n’est que l’on retrouve en français le même matériel que dans l’édition originale, avec l’addition bienvenue du Book of mundane beasts, mais malheureusement sans les errata. Ce qui en fait simplement le meilleur JdR paru en français si vous voulez jouer des magos (ne me causez pas de Mage et de son paradoxe moisi), et l’un des meilleurs tout court. Pour en savoir plus, lisez ma critique de la VO.

Du coup, jetons un petit coup d’œil à la forme. Il n’y clairement pas photo avec la VO : mise en page en deux colonnes au lieu de trois, avec des caractères plus gros et donc une meilleure lisibilité, le tout souligné par une belle quadrichromie. Certaines illustrations sont magnifiques ; je suis plus réservé sur d’autres, comme celle du mage Verditius (non sérieux, les gnomes, c’est dans un Autre Jeu™). En plus, grâce à mon édition de luxe à couverture cuir qui déchire grave sa mémé en slip (si, je vous jure, je dors avec), je n’ai même pas à supporter la couverture warhammeresque choisie par les souscripteurs. Les goodies autour sont sympas (cf. la photo ci-dessous), encore que je ne sache pas quoi faire de toutes ces cartes. Mention spéciale à la bourse de dés (qui eux, sont quelconques) brodée et à la reliure cuir dont, décidément, je ne me remets pas.

Si j’ai un vrai bémol, c’est sur la traduction, pourtant assurée par quelques noms connus dans la communauté ArM francophone ou plus largement rôliste. Je vais être honnête, je n’ai pas tout lu, mais sur quelques échantillons longs piqués au hasard dans l’ouvrage, ça me paraît très littéral et pas toujours aisé à comprendre, malgré l’absence de fautes (que je salue). Quelques traductions de termes sont même carrément surprenantes (magie vitalisée ?!), même si j’imagine que c’est pratiquement inévitable dans un pavé tel qu’ArM5.

Mais bon, toujours est-il que si vous n’avez jamais essayé Ars Magica à cause de la barrière de la langue, ce serait dommage de vous en priver dorénavant !

Couverture Ars Magica VF

La même sur mon site Ars Magica

4 réponses à to “L’art eud’la magie en françoué (Ars Magica 5 VF)”

  • Imrryran says:

    La qualité littéraire du livre de base VO n’est pas non plus renversante. 😉

    • Jérôme says:

      Peut-être (je ne suis pas très convaincu, en tout cas dans le livre de base, j’aurais plus à redire de certains suppléments), mais les tournures « lisibles » en anglais le sont moins quand elles sont directement traduites en français. Fais le test en mettant en regard les deux textes, c’est flagrant.

      • Imrryran says:

        Effectivement, c’est vrai par endroits.

        Mon commentaire reflétait plus le fait que le style du livre VO se rapproche d’un livre de classe que d’un récit historique mine de rien assez épique, d’un grimoire d’arcanes secrètes, d’un livre de vulgarisation magique, etc.

  • kahlong says:

    Merci pour ce compte-rendu, je vais donc garder la vo pour la lecture^^
    Par contre moi ma bourse est vert pomme, curieux!

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button