Faerie conlut la tétralogie des Realms of Power. Bien qu’unanimement salué outre-Atlantique, ce supplément me laisse une impression mitigée. Les auteurs ont mis un point d’honneur à bien différencier les fées des créatures magiques. Ainsi, elles sont, pour résumer, forcément liées à des histoires (des contes de fées, donc) impliquant des humains (alors que les créatures magiques se battent l’oeil d’interagir avec ces derniers), dont ils tirent leur Vitalité.

La suite…

Ma note : 2/5 – La critique d’Imrryran sur son blog

Une réponse à to “Realms of Power: Faerie (Ars Magica)”

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button