Après Empires & Dynasties, je me suis attaqué à un des jeux, ou plutôt des contextes des années 80 dont le nom m’évoquait plein de choses sans que je me le fût procuré à l’époque. Trégor, donc, qui se décline en un livret d’univers médiéval fantastique (incluant deux scénarios), un atlas et une campagne en six épisodes. Il y a bien un embryon de système, mais suffisamment anecdotique pour l’ignorer (c’est sensé être générique, mais on sent le poids de D&D). Comme je l’écrivais récemment à propos des Anashiva Reahna, le style y est old school en diable : texte et contexte sont denses, mais toutefois agrémentés de très jolies illustrations pleine page et, pour l’atlas, de nombreuses et superbes cartes par Patrick Durand-Peyroles (rien que ça vaut le détour). Je me suis particulièrement intéressé à la campagne, une quête qui comporte des épisodes vraiment sympathiques (et un ou deux méchamment linéaires, voire chiants – personnellement, j’ai un mal fou à rendre les longs voyages intéressants, alors avec de vagues rencontre aléatoires à se mettre sous la dent…), mais qui finit de façon un peu étrange, du genre « Ayé, on a trouvé le Mac Guffin, rideau ! ». Il faut que je réfléchisse à tout ça à tête reposée, quand même, histoire de voir si ça ne vaudrait pas le coup de motoriser ça avec Chroniques Oubliées et de donner une suite qui claque.

En tout cas, je ne regrette pas mon retour aux débuts du JdR français. C’était fort intéressant.

3 réponses à to “Archéorôlie express 2, le retour : Trégor”

  • Asmodeus says:

    Bonjour,

    Est ce que ce Trégor était un antique trésor que tu avais gardé dans une étagère ou bien as tu trouvé un exemplaire quelque part ?
    Je n’ai pas aventures en Trégor et je me demande comment on pourrais se le procurer ?

    Merci pour ce commentaire archéorolistique.

Laisser une réponse à Asmodeus

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button