Ars Magica fait indéniablement partie des jeux qui ont marqué l’histoire rôliste, mais il faut avouer qu’intrinsèquement (tout sur la magie, jeu sur le long terme…), ainsi qu’au fil des éditions et des suppléments, c’est devenu un jeu assez compliqué et certainement intimidant. Cette version light (voire ultralight) a pour objectif d’en faciliter l’accès, en en conservant les grands principes tout en les réduisant à leur substantifique moelle. Du coup, et aussi pour ne pas empiéter sur les droits des éditeurs d’Ars Magica, vous pourrez difficilement jouer avec ce document seul. Posséder le jeu est en effet indispensable pour y trouver la définition de tous ses concepts, la description de son contexte, etc. Mais j’espère qu’il servira aux débutants, pour animer des parties de découverte ou encore aux vieux comme moi qui n’ont plus autant de temps pour jouer.

Avant de donner le lien de téléchargement, juste un avertissement : ceci est une version « zéro » très préliminaire, éminemment critiquable/amendable et non testée. Je suis preneur de tout retour !

Télécharger ArM light

2 réponses à to “Ars Magica light

  • batronoban says:

    > Ars Magica fait indéniablement partie des jeux qui ont marqué l’histoire rôliste

    Le « indéniablement » est sans doute un peu présomptieux.

    Pour s’en convaincre, il suffit de lire une des critiques du GROG :
    —————————–
    batronoban

    Ars Magica c’est un jeu qui sent la poussière et l’huile des années 80, c’est aussi un jeu disposant de pas mal de vieux fans hardcore. C’est aussi un jeu avec des règles inutilement lourdes, qui plaira aux matheux et aux mecs qui adorent les machines à gaz. La magie malheureusement n’a pas du tout pris lors des tests que nous avons fait. En fait, je me demande comment on peut oser publier un jeu sur la magie avec des règles aussi absconses, aussi peu fluides, aussi chiantes à apprendre.
    —————————–
    source : http://www.legrog.org/jeux/ars-magica/ars-magica-5eme-edition/ars-magica-cinquieme-ed-fr

    Un jeu qui mérite sans doute ses fans qui qui me semblent trop peu nombreux pour parler de « marquer l’histoire ».

    • Jérôme says:

      L’autocitation d’autorité, chapeau ! 😛 Pour s’en convaincre, je renverrais plutôt aux innovations introduites par le jeu en 1987 (l’alliance comme métapersonnage, MJ tournants, personnages multiples, le noyau du système de magie œuf corse, les whimsy cards, j’en oublie sans doute) et aux fans pas si peu nombreux qui permettent au jeu de continuer à vivre commercialement après 5 éditions. Pour le reste, pourquoi crois-tu que je propose un système ultra-simplifié ? C’est plutôt là-dessus que j’attendais des commentaires.

Laisser une réponse à Jérôme

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button