Lady BB
Le premier opus de Lady Blackbird a fait des petits, trois pour être précis, que je me devais de chroniquer, certes brièvement. Le positif, c’est la réutilisation de la structure du premier épisode. On ne change pas une équipe qui gagne. Sauf que si. Exit la Lady dans le deuxième épisode, c’est une nouvelle équipe qui part à l’aventure. Il y a bien des indications pour conserver la première équipe, mais pas très réalistes. En même temps, difficile de prévoir comment la partie d’avant va finir pour enchaîner proprement sur la suite. Astuce des deux derniers épisodes : la première Lady a deux soeurs (faudrait pas que la série s’éternise !). Pour le reste, mêmes atouts et inconvénients que le premier LB, avec en bonus de nouveaux vaisseaux, de nouvelles clés, et un bémol sur le troisième épisode, dont les personnages ont des patronymes ridicules et qui se termine sur une invocation cthuloide par la première Lady transmutée en méchante. Auto-parodie ?

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button