Couverture CB 11
Les Casus se succèdent à une vitesse telle qu’on a presque du mal à suivre. 🙂 En tout cas, bravo à la rédac d’avoir réussi à retrouver la périodicité de croisière au cœur de l’été. Au menu, les actualités habituelles (toujours sans Ars Magica, WTF, ce n’est pas parce qu’on a une VF qu’il ne faut parler que d’elle, si ?), pas mal de critiques, dont celle de Bimbo qui me conforte encore un peu plus d’éviter ce jeu, des scénarios pour lesquels je passe mon tour, CO contemporain (des chroniques devraient plutôt être contemporaines, d’ailleurs) avec supplément de mutants (toujours pas mon truc), la suite du Bâtisses & Artifices du numéro 10 dont j’avais oublié de dire le bien que j’en pensais et qui s’achève sur son excellente lancée, un MJ only sur les techniques surréalistes qui part de manière très carrée, se perd pendant une bonne partie de l’article avant de retomber sur ses pieds, un autre sur les « entrevues à la cour » assez incongru dans cette rubrique (pas inintéressant historiquement, mais sans doute fort ennuyeux si joué tel quel — et puis, le propre des PJ, c’est de gaffer avec leurs gros sabots en ces occasions-là, non ?), un PJ only assez inutile sur le mode « ne vous séparez jamais », la rubrique rétro sur JRTM et Bushido, des jeux qui fleurent bon ma jeunesse, plus un récit de DGx sur la triste émission à charge Bas les masques consacrée au JdR. (J’en profite pour arrêter ma phrase qui devenait vraiment interminable.) Je savais que Dumas avait une dent contre le JdR, mais pas pourquoi. Ça me rappelle un vieux sketch des Guignols ou PPD envoyait un stagiaire chercher la déontologie dans les placards de TF1… Le portrait de Jay Little, auteur des derniers JdR Star Wars n’est pas ébouriffante, mais demeure intéressante. En bon (enfin, façon de parler) basketteur, j’aurais bien aimé plus de détails sur la passion connue de Tim Duncan pour le JdR. Sur la BD qui remplace Krok le bô, le Club Casus, je préfère ne pas faire de commentaire, histoire de rester sur une note positive. Oups ! À très bientôt, donc, Casus.

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button