Couverture CB13
Surprise ! Je suis mentionné dans ce numéro de CB, au rayon courrier des lecteurs. Mon intervention ici-même à propos de
l’article sur le saisque (spéciale dédicace à Ebatbuok) a suscité une réponse. J’espère que les rédacteurs et les lecteurs auront saisi le double sens dans mon emploi du mot « parties » (spéciale dédicace à DSK. Hum. Ou pas).

À part cet ego trip : les nouvelles (dont celles d’Atlas Games, mon lobbying implacable a porté ses fruits ! Re-ou pas :-)) et critiques habituelles, dont je crois que seule celle concernant le jeu para-rôliste Histoires de hobbits m’a particulièrement interpellé, un scénario Légendes de la Garde que j’ai trouvé bien sympathique malgré mes réserves sur le format (mais je le testerai un jour, ce jeu, je le testerai) et un nouveau contexte policier quasi-contemporain, d3, centré sur Détroit. Ce n’était pas gagné d’avance pour moi, mais je suis curieux de lire la suite, notamment la mini-campagne annoncée.

Côté aides de jeu, Hôtel Continental est un Bâtisses & Artifices qui ne dit pas son nom, mais ne dénoterait pas dans un James Bond. Je ne suis en revanche pas convaincu par le PJ only consacré à la « création alternative de perso », qui délaye un peu trop une seule approche (« d’abord le concept, ensuite les caracs ») pas vraiment révolutionnaire, alors que plusieurs jeux ont formalisé la création de perso par historique, et ce depuis fort longtemps. Un état de l’art me semble le minimum minimorum dans ce genre d’articles. C’est peut-être de la déformation professionnelle, vu que je me rends compte avoir fait le même reproche au précédent numéro, mais bon. Ah, et ne pas confondre statistique et probabilité, ce serait bien, aussi… 🙂 La rubrique MJ only sur l’enjeu des jets de dés est plus intéressante, mais aurait pu être plus approfondie aussi à mon avis. En l’état, elle n’aidera que les rôlistes les plus éloignés des forums qui causent de ça depuis longtemps. Bonne idée : une mini-aventure Chroniques Oubliées jouable en 1h30. En 1h, ça aurait été encore mieux, mais ne chipotons pas.

Archéo-rôlisme revient sur Aux armes, citoyens !, JdR sorti au moment du bicentenaire de la Révolution française et qui, dans mon souvenir, n’avait enthousiasmé ni la critique ni les foules. Le portrait de famille concerne Hystoire de fous, qui ne le méritait sans doute pas vu la faible étendue de sa gamme, comme Pendragon VF un peu plus tôt dans le mag. On frise le photomaton de famille, là. Un billet d’humeur cherche à réconcilier (avec quelques années de retard) règles et roleplay. Un peu consensuel, pour un coup de gueule qui a toutefois su s’abstraire de la théorie LNS. Un petit positionnement en encadré aurait pu être pertinent.

Voilà, je crois que ce sera tous les points qui m’ont parus saillants ce bimestre. À dans deux mois !

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button