Il faut avouer que j’ai un peu acheté cette version de Traveller par nostalgie (après ses ancêtres MegaTraveller et T4, sans parler des Little Black Books achetés pour la collec) et j’en suis ma foi enchanté, car au-delà de la madeleine de Proust, j’y ai trouvé le Traveller que je recherchais depuis mes débuts : simple, clair et avec quelques améliorations « modernes » du meilleur cru (plus possible de voir son perso mourir à la création, liens qui se créent entre les PJ avant le jeu, répartition par points et système de choix pour les allergiques aux tirages aléatoires et le reste du système à l’avenant, dont des modernisations bienvenues de la techno). Bref, du tout bon en matière de SF générique quand même assez low-tech.

Côté réserves, elles relèvent de la forme : maquette très anglo-saxonne (pas folichonne, mais ça me va), pas de background mais c’était prévu comme ça… Et une traduction lamentable, littérale et tombant à pieds joints sur les faux-amis et les contresens (le « système anti-feu » pour « fire control system » est particulièrement croquignolet. Mais bon, même éditée par des Anglais de Moongoose Publishing (la traductrice, elle me semble pourtant française), au moins, Traveller est dispo dans la langue de Gérard Klein.

2 réponses à to “Redif : Traveller VF”

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button