Couverture Opéra 4 gelders
La gamme Wastburg continue son chouette bonhomme de chemin avec une campagne (plus qu’Et la nuit résonnera de mille crimes ? J’ai un doute) de Môssieur Tristan Lhomme. Sans trop dévoiler l’intrigue (disons, pas plus que le quatrième de couverture), elle met les gardoches aux prises avec un génie du crime façon Moriarty, la cruauté en moins (du coup, il n’en est que plus séduisant) et avec l’apparition d’une milice (incorruptible !?) qui concurrence sérieusement la garde.

Sur la forme, deux trames s’entremêlent, ce qui rend le scénario vaguement intimidant, mais cela me semble moins touffu et peut-être mieux structuré que dans Et la nuit résonnera de mille crimes. De plus, les PNJ ne sont pas si nombreux, de façon à ce que ça reste gérable. Ma seule petite inquiétude (mais je n’ai pas encore fait jouer le scénario), c’est de savoir si les PJ pourront mettre leur grain de sel dans tout ça ou passeront à la moulinette de la mécanique implacable de l’histoire en n’en comprenant que des bribes. Mais là encore, le MJ n’est pas démuni car, à cette fin (mettre un grain de sable dans la mécanique, pas ne rien paner), une liste d’« actions » donne des points d’entrée aux PJ dans l’intrigue.

En conclusion, voici un supplément Wastburg que je suis fort pressé de tester ! En juillet prochain, j’espère…

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button