Couverture Things don't go smooth
Oui, oui, oui, j’ai un sacré retard de lecture. À l’heure de chroniquer le deuxième supplément Firefly, j’en ai encore deux dans ma bibliothèque (et c’est sans compter Ars Magica et le reste). Mais venons-en au fait. Things don’t go smooth est un supplément un peu fourre-tout de 240 pages, chouettement illustré de photos (tirées de la série ou pas), de dessins (pas tous réussis, ceux-ci) et plans, ainsi que de quelques affiches de propagande de l’Alliance, le tout en couleur comme le reste de la gamme. Pas de fausse note de ce côté.

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à « entrer » dans le supplément. Les trois premiers chapitres sont consacrés à des PNJ, et j’ai beau être un peu maniaque, la façon hyper-normée de les présenter (par exemple, avec des minions qui viennent invariablement par groupes de trois) m’a fait un effet très soporifique. Pour autant, ça s’arrange sur la fin avec les opposants non-standards, dont les reavers, que je compte utiliser dans un scénario post-Serenity (le film).

Suit un chapitre sur les vaisseaux, avec plus de traits, dont certains à céder aux joueurs avec précaution tant ils sont puissants, et un autre chapitre de conseils sur la gestion des PNJ antagonistes (ça constitue tout de même un fil rouge) et des déclencheurs (triggers) de scènes et de lieux.

Sont ensuite proposés deux scénarios qui souffrent plus encore des précédents du gros défaut de la gamme, à savoir qu’ils sont présentés comme une succession de jets de dés, tout en étant paradoxalement plus ouverts (un peu plus « bacs à sable » que linéaires). Merciless met en scène un casse, alors que Thieves in Heaven introduit un antagoniste à long terme et des interactions non-manichéennes. Ce dernier me semble toutefois bien tiré par les cheveux en plusieurs endroits, malgré un contexte intéressant.

Enfin, des annexes donnent de nouveaux conseils sous forme de FAQ (certains étant des répétitions sans trop d’intérêt des règles et d’autres des précisions bien plus pertinentes), un récapitulatif des nouvelles distinctions de persos et de vaisseaux, et enfin des feuilles de vaisseau et de perso qui ne me semblent pas différentes de celles du livre de base (?).

En conclusion, contrairement à ma première impression, je trouve ce supplément plutôt sympathique et utile.

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button