Couverture Thrice-Told Tales
La gamme Ars Magica 5e édition a beau tirer à sa fin, je suis toujours à la bourre dans mes lectures. Le besoin de scénarios pour Ars Magica light se faisant sentir, j’ai extrait Thrice-Told Tales de ma bibliothèque, puisqu’il s’agit de cinq gros scénarios en trois actes, tous liés à un royaume mystique particulier (infernal -2 fois-, divin, féerique et magique) et séparés les uns des autres de quelques années.

J’ai été de suite échaudé par Earth and Sky, que j’ai trouvé très verbeux, mal structuré, bourré de répétitions rapidement énervantes et se concentrant exagérément sur le contexte aux dépends de l’intrigue, fort légère et présentant peu d’accroches crédibles pour les personnages.

J’ai été bien rassuré par The Mound, qui met en scène différents protagonistes, ce qui laisse présager des interactions intéressantes pour dévider le fil d’une intrigue susceptible de causer des surprises, et qui me semble tout à fait adaptable à notre saga crétoise.

Petite rechute avec Servants of God, qui se centre sur un personnage (non-joueur) qui fait des bêtises, dont une au moins est très évitable, dans un but qui n’a rien d’inavouable. Comme ce sont ces bêtises qui forment l’accroche des personnages (joueurs), il y a des chances qu’ils suivent au mieux l’affaire de loin sans s’y impliquer. Encore beaucoup de détails de contexte pour rien dans ce scénario, même s’il est mieux structuré qu’Earth and Sky.

Derrière un titre bien cryptique (et qui a d’ailleurs peu de chance d’être décrypté par les joueurs), Summer Is Icumen In cache une intrigue à tiroirs sympathique. Le seul hic est qu’elle est assez fortement reliée au lieu où elle se déroule, Montcuq (et oui, l’auteur l’a choisi en connaissance de cause), et au contexte de la croisade contre les Albigeois, même si une adaptation doit bien être possible.

Enfin, The Traitor’s Game développe aussi une jolie intrigue sur le long terme, et est sans doute le scénario le plus tortueux (à éviter si vos joueurs n’aiment pas que leurs personnages se fassent manipuler) et dangereux des cinq.

Bon, trois scénarios sur cinq, des histoires au long cours, je crois que l’affaire est dans le sac !

La même sur mon site Ars Magica

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button