The Church - couverture
On pouvait se demander ce qu’un nouveau supplément pourrait apporter de plus que The Divine malgré les annonces d’Atlas Games. Mais les promesses ont bien été tenues : ce supplément consacré à l’Église en tant qu’institution, se révèle tout à fait intéressant. Passée l’introduction, il ne faut pas s’arrêter à l’horrible chapitre II, qui rassemble le gros des règles (à la noix ; oui je sais, je rabâche) de cet ouvrage. Les deux chapitres suivants présentent la structure organisationnelle et hiérarchique de l’Église (y compris le clergé régulier). Il y traîne encore des règles de création de perso (alors qu’ON VEUT JOUER DES MAGOS, pas des curetons :)), mais ça donne de nombreuses clés pour interagir avec le clergé, ce qui est à peu près inévitable pour les mages. Le chapitre suivant, consacré aux femmes, est particulièrement intéressant (besoin d’un compagnon féminin qui occupe une position de pouvoir ?). Je suis un peu dubitatif sur le chapitre suivant, intitulé « The Corrupt », qui décrit trois ordres monastiques de façon tout à fait passionnante, mais en adoptant un angle « ils sont corrompus par le démon » (pourquoi ceux-là et pas les autres ? pourquoi biaiser la description en intégrant cet élément ?). Une place de choix est ensuite consacrée aux inévitables templiers (mais ils le valent bien) et, dans une moindre mesure, aux franciscains. En conclusion, on retrouve un supplément Ars Magica bien « hardcore historique ». C’est sans doute un peu aride, probablement pas dans la listes des suppléments absolument indispensables, mais c’est du solide.

La même sur mon site Ars Magica

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button