Couverture Sous les pavés la fange
J’ai pouffé. Plusieurs fois. Genre, comme quand j’ai lu mes premiers San-A ou un certain roman sis dans une cité fluviale. Bref, Sous les pavés, la fange !, c’est si foutrement bien écrit que ça fait vraiment plaisir ! J’irais même jusqu’à dire que ça change de certains ouvrages de JdR plus laborieux à lire.

À part ça, que raconte ce supplément ? Tout sur les sous-sols de Wastburg et, pour changer, on n’est pas dans les égouts mais dans des carrières. Et l’auteur s’y connaît, en carrières souterraines. D’ailleurs, si j’avais une tout’ch’tite critique à émettre, c’est que j’aurais bien troqué quelques détails sur la manière de creuser des trous dans du calcaire et le vocabulaire qui va avec contre un supplément de scénario. Le scénar de la fin est en effet très bien, mais un chouia plus de développement n’aurait pas fait de mal.

À part ça, c’est un sans faute : le pourquoi de ces sous-sols tentaculaires sous Wastburg, le comment on y (sur)vit, les hauts lieux (si j’ose dire) et leurs habitants. Juste, c’est tellement une ville sous la ville que ça change tout de même pas mal la physionomie de Wastburg et, potentiellement, de votre campagne. Mais c’est assumé et le lecteur est prévenu. Un excellent cru wastburgeois, donc !

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button