Après un n° 0 copieux, voilà un n° 1 qui l’est tout autant (wah, 164 pages, clairement, je n’ai pas tout lu, mais à 2,99 € le PDF, c’est plutôt rentable). Premier gros truc : le match entre War’ ta mère 3 et Te Deum 2. Je dois avouer que je n’étais pas le dernier à trouver ça incongru, mais après une première page un peu ennuyeuse, l’article se révèle plaisant et informatif. Ca manque toujours de sang, par contre. La rétro 1991 m’a fichu un bon coup de nostalgie (salauds, c’était le temps où j’avais le temps de jouer). La rubrique sur les JdR en Suisse me rappelle une rubrique dans la Lettre de la FFJdR du temps ou j’étais rédac’chef (en mieux). Vient le dossier sur les filles dans le JdR. Sacré marronnier qui n’évite pas toujours les poncifs du genre (malgré l’amitié virtuelle que je porte aux interviewées), mais qui va tout de même plus loin que ce qu’on peut lire d’habitude au détour des forums rôlistes, avec des aides de jeu et un scénarios (dont un Tenga, rhaaaaa) concrets en prime. J’ai survolé le dossier Warsaw parce que ce n’est pas trop ma came, mais le principe critique + aide de jeu + scénar me plaît bien, ainsi que la fin (notamment parce que j’espère être joueur de deux scénars sur trois).

Bon, et bien en conclusion, non seulement Di6dent a un bon rapport quantité/prix, mais le rapport qualité/prix frise également l’imbattable. Chapeau !

Une réponse à to “Di6dent n° 1”

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button