Couverture Chevaliers
J’ai hésité à coller Chevaliers dans la rubrique archéorôlie, vu que je l’ai acheté relativement récemment. Mais comme il date quand même du siècle dernier…

Chevaliers est censé constituer une initiation à Pendragon. Sauf qu’après un tiers de page pour expliquer le jeu de rôle et une fiction très moyenne, le bouquin est en fait un abrégé des règles. Ça peut éventuellement servir d’aide mémoire pour les habitués, mais pour débuter, j’ai comme un doute tant c’est aride et guère didactique.

Ajoutez à cela des illustrations rares, en majorité moches (à part la couverture, superbe comme d’habitude dans la gamme Oriflam), une traduction pas folichonne et un scénario dont il manque visiblement des bouts, et vous comprendrez pourquoi je n’avais pas acheté ce machin à ma grande époque Pendragon.

Bref, c’était vraiment pour la collec’. 🙁

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button