Couverture Mega 5
Je vais vous parler d’un-temps-que-les-moins-de-vingt-ans-ne-peuvent-pas-connaîtreuh, celui où je jouais à Mega II au club JdR du collège, où j’avais acheté Mega (déjà collectionneur ?). Plus tard, pendant mes études supérieures, je me suis aussi procuré Mega III, mais nous nous étions peu ou prou arrêtés après l’éprouvante création de personnage (malgré notre passé à Rolemaster…). Malgré un certain intérêt, je n’ai jamais trouvé la motivation de jouer au Mega IV amateur et ses 7 versions. Tout ça pour dire que la sortie de cette 5e édition officielle m’a salement titillé la madeleine, et ce d’autant plus que j’ai raté la précommande et le jeu Micro Mega qui allait avec (ma colleeeeeeeeeeeeeeec !) et qu’elle se présente comme un jeu destiné aux débutant.es.

Commençons par ça, tiens. Le bouquin débute par une explication illustrée très pédagogique et contient plus loin des conseils parfaitement adaptés aux débutant.es, quoi que peut-être un peu trop synthétiques. Là où le bât blesse, c’est le jambon au milieu de ce sandwich, à savoir les règles et l’univers. Pas que tout ça soit très compliqué, mais je trouve que c’est extrêmement mal organisé (des renvois pénibles, des allers-retours, un manque d’exemples à des endroits cruciaux comme les pouvoirs psis, des abréviations à la noix, des concepts très similaires portant des noms différents…), ni toujours bien expliqué. Rien d’insurmontable pour un.e rôliste, mais additionné à la taille de l’ouvrage, plutôt intimidant pour un.e débutant.e. Bref, Leha a des progrès à faire en édition de JdR.

Le jeu contient aussi pas moins de 8 scénarios de longueurs différentes (5 courts, 1 moyen, 2 plus longs). C’est une bonne idée d’avoir des scénarios one-shot pour la découverte, mais un seul est vraiment didactique. Tous les autres scénarios me donnent l’impression d’avoir subi des coupes pour rentrer dans les contraintes de signage, au point que l’on manque souvent d’une big picture en début de scénar et que l’on doive raccrocher les wagons en cours de route, voire développer soi-même (c’est particulièrement le cas du scénario À la poursuite du diamant de Sirius, dont le contexte historique est par ailleurs fort sympathique). Encore une difficulté pour les MJ débutant.es. Je regrette aussi que de nombreux scénarios mettent en scène des non-Megas (nomegs). Même pour un one-shot, on a plutôt envie de jouer les vrais héros plutôt que leurs contacts. Quitte à faire, j’aurais préféré plus de scénarios motorisés par Nano Mega (une version simplifiée très bien fichue du système) avec des PJ Megas que par les règles normales et des PJ plus limités.

Pour finir de râler un peu en vrac, des options « voyage temporel » et « univers parallèle » prennent un peu de place sans apporter de valeur ajoutée au jeu. La distribution de probabilité des jets de dés change à partir d’un certain niveau de compétence. Je ne sais pas encore si c’est pertinent ou pas (quand on est bon, on a moins de chances de se planter gravement, mais aussi moins de réussir de façon éclatante). À tester en jeu. Le scénario Star Marx est sympathique, mais cet univers parodique ne colle à mon avis pas avec Mega.

Bon. Pour conclure, malgré toutes les horreurs que je viens d’écrire sur Mega 5, je pense sincèrement que c’est la meilleure version du jeu et, mieux, que c’est un bon jeu (voilà pourquoi). En plus, on nous annonce du suivi (déjà quelques petits trucs en téléchargement gratuit). Bref, j’ai sérieusement envie de m’y remettre !

Pour en savoir plus, voir aussi la critique très détaillée d’Imaginos.

Une réponse à to “Mega 5e paradigme”

  • Candide says:

    Bonjour Jérôme,

    Bien d’accord avec toi sur tous ces points.

    Le premier scénar que j’ai fait jouer était Star Marx : c’est effectivement fort sympathique. En revanche, je ne pense pas que mes joueurs aient découvert quoi que ce soit de l’univers de MEGA. Je me suis peut-être planté sur ce point.

    Les scénars du livre de base sont inégaux sans qu’aucun ne sorte vraiment du lot. Dison qu’ils font le job sans plus. Tu dois avoir raison sur les contraintes de signage !

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter
Recherche
Archives
Add Free Blog button