Couverture Quickstart Blue Planet: Recontact
Jamais deux sans trois, mais last but not least, voici mon dernier quickstart de l’été, celui de Blue Planet, qui fait partie de mon panthéon rôliste. Il faut dire qu’après la revised edition mort-née de 2012 et un vague (hu hu) supplément PDF en 2016, je n’avais plus guère d’espoir… Et là, en quelques semaines, Jeff Barber nous annonce une vraie nouvelle édition baptisée Recontact et sort ce doc pour la Gencon !

Bon, en fait de quickstart, c’est plutôt un extrait du jeu (82 pages, tout de même !). Du coup, c’est nul comme quickstart. Il y a quand même tout ce qu’il faut pour jouer : un scénar avec ses persos prétirés, une grosse partie des règles ; mais il y en a bien plus qu’il n’en faut (notamment en termes de contexte ; il y a une liste de matos, aussi). De plus, le scénario lui-même, bien qu’intéressant, est très verbeux et fouillis. Il vaut mieux le lire et le mener à sa sauce que d’essayer de s’appuyer dessus pendant la partie !

Tant qu’on est dans la forme, ce n’est pas super non plus. La couverture et une carte en couleur de l’archipel Pacifique sont sympas, mais la mise en page en deux colonnes avec une police de caractères minuscule (mes yeux en saignent encore — spéciale dédicace à Imaginos : tu fais bien d’attendre le livre en dur) est austère. Il y a aussi des soucis de mise en page en fins de chapitres (des blocs de textes dupliqués ; sur le coup, on est un brin perdu) et quelques coquilles, finalement pas si nombreuses au vu du pavé électronique.

Pour autant, on a ce coup-ci une vraie révision/simplification des règles de la v2, notamment au niveau des caractéristiques et des compétences, beaucoup moins nombreuses, mais sans perdre de précision pour les secondes, ainsi que du combat. Le tout avec une touche freeform bienvenue. Quelques nouveautés font aussi penser aux aspects de FATE, en moins lourd. Je trouve encore un peu flous les jeux de compétences (skillsets), mais la création de perso prévue dans la version intégrale du jeu devrait préciser tout ça.

Bref, comme quickstart, vous avez compris que ce doc ne me convainc pas des masses. Par contre, comme teaser pour Blue Planet: Recontact, je suis à fond ! Il va aussi falloir se faire aux changements de noms (Néréides au lieu d’Aborigènes, Nouveau Collectif de Gaia au lieu Nouveau Mouvement Rastafarien, Harmonie au lieu de Nouvelle Kingston), mais c’est une question de respects des Aborigènes et des rastafari, respectivement.

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter
Recherche
Archives
Add Free Blog button