Boîte Chroniques Oubliées Vengeance

Même si je suis fan de Chroniques Oubliées, je trouve que la gestion des voies au fur et à mesure des montées de niveau devient lourdingue, à moins d’avoir des joueur·ses au taquet sur ces aspects techniques, ce qui est loin d’être systématiquement le cas.

Mais bon, je suis faible, j’ai craqué pour cette suite. Première constatation : la boîte est lourde ! Plus que la précédente. La faute, notamment, à un livret contenant une campagne en quatre gros scénarios et les nombreuses aides de jeu qui vont avec (tout en couleur, svp).

Mais jetons d’abord un coup d’œil sur le livret de règles, qui permet de continuer à jouer après le niveau 4. Comme on pouvait s’y attendre, on y trouve de nouvelles voies pour les profils de la boîte de base, quelques règles complémentaires et errata, ainsi que des profils supplémentaires un peu incongrus dans une suite. C’est léger, mais c’est très bien que ce soit ainsi.

Revenons maintenant à la campagne : héroïque, épique même, elle mêle voyage (il y a juste un monastère qui fait déjà vu), enquête, vieux mage, surprises, batailles homériques et grands méchants très puissants (ça ne vous rappelle rien ?), plus quelques boss bien typés. Dans le genre, ça fait excellemment bien le job. Mon seul bémol est que le héros de l’histoire, ce ne sont pas les PJ… Bon, le héros passe son temps à être HS ou absent et ce sont bien les PJ qui sont au cœur de l’action, mais c’est quand même lui le chef.

Alors, pour une suite, c’est une réussite. Est-ce que je suivrai pour l’extension n° 2 et une brouette de niveaux de plus ? On verra !

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter
Recherche
Archives
Add Free Blog button
Skip to content