Couverture Comme il Faut VFCouverture Comme il Faut VO

Comme il faut est probablement le supplément à avoir si vous jouez à Château Falkenstein (bien que je l’eusse trouvé un peu chiant à lire à l’époque). Pas de bol, la première gamme française n’a pas tenu jusqu’à lui. Jeux Descartes avait préféré sortir un catalogue de matos et un mauvais scénar. De là à dire que le succès (outre d’estime) aurait pu être au rendez-vous en suivant la gamme de Talsorian (CIF en était le premier supplément), il y a malgré tout un pas difficile à franchir. Mais comme Lapin Marteau l’a fait (ou presque, il y avait dans les livres du foulancement des règles alternatives et un bon scénar), je veux croire qu’avec l’évolution du JdR en presque 30 ans, ça va chémar ce coup-ci !

Je sens que vous ne tenez plus. Qu’est-ce qu’on trouve dans CIF ? Eh bien, tout ce qu’il faut pour s’imprégner de cette Nouvelle Europe steampunk : comment s’habiller, se comporter, se loger, s’amuser, faire du sport, travailler (des fois), voyager, socialiser… Et comme dans tout bon « compagnon », on ajoute une louche de règles : nouveaux talents archétypes, règles de combat alternatives (je ne les ai jamais aimées), plein de bonnes choses sur la magie (notamment du quotidien), des règles de GN et des conseils pour lancer une campagne, histoire d’y trouver facilement un angle d’attaque. Bref, quand tout le monde dit que CIF est vraiment indispensable, ce n’est pas du flan.

Pour finir, je vais me laisser aller à un petit trip nostalgique en comparant les versions Talsorian (1995) et Lapin Marteau (2022). Vous voyez les couvertures ci-dessus ? La prime va à la couleur (oui, il y a un double sens dans cette phrase), mais l’illustration intérieure de LM est plus proche de l’originale, bien que redessinée et intégrant deux personnages supplémentaires. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai pas d’explication sur ce coup. Ensuite, les deux bouquins sont monochromes. La plupart des illustrations, si ce n’est toutes (j’ai un doute, mais j’ai eu la flemme de vérifier en profondeur – à vrai dire, je m’en fiche) sont reprises dans la version 2022. Côté confort de lecture, c’est encore la version LM qui gagne (et ça n’a rien à voir avec la langue), notamment au niveau des plans de villes, bien plus clairs. Bref, LP a fait de l’excellent travail.

Allez, je m’arrête là. Si vous n’avez pas foulancé le jeu, c’est le moment de vous procurer CIF avant qu’il ne soit en rupture ! Et j’espère que Talsorian autorisera Lapin Marteau à éditer du contenu made in France.

Laisser un commentaire

Suivre mes actus
Flux RSS     Mastodon
Recherche
Derniers pouets
Archives
Add Free Blog button
Haut de page
Skip to content