Articles avec le tag ‘Maraudeur’

Couverture Maraudeur 23
Que dire de nouveau à propos du Maraudeur, si ce n’est saluer sa longévité, sa qualité et sa gratuité ? J’ai tout de même l’impression que ce numéro est moins épais, si l’on peut dire d’une publication électronique, et que le nombre de scénarios diminue depuis le dernier numéro. J’espère que ce n’est pas de ma faute, à force de ne pas les lire. 🙂

Du coup, le gros du mag est constitué de critiques, certaines un peu datées (D-Start, Lankhmar, Soirée JdR), d’autres tout à fait actuelles et d’autres encore à propos de jeux carrément obscurs, ce qui est un compliment. Sans le Maraudeur, ils seraient passés très loin sous mon radar. Je retiens surtout des inspis le « Faites entrer l’accusé », comme souvent. Peut-être plus pour la culture que pour l’utilité réelle en JdR.

Allez, n’hésitez pas, téléchargez le Maraudeur !

Couverture Maraudeur 22
Ce numéro du Maraudeur ouvre sur un billet d’humeur en remplacement de l’habituel édito. Billet d’humeur fort troublant, qui associe la « météo rôlistique (…) pourrie » de ces derniers temps à un article du code pénal relatif à la provocation au suicide. Je ne vois qu’un événement que je pourrais relier à ça, mais étant sans certitude, je n’ose aller plus loin. Si c’était ce que je crains, ce serait vraiment très moche.

Bon, ça va être dur d’enchaîner, du coup, sur la soixantaine de pages de critiques en tous genres, toujours approfondies, sur des jeux et des suppléments pas forcément tous hyper-récents, mais pas forcément très chroniqués ailleurs non plus. Bref, c’est toujours tout bon. Des inspis, j’ai surtout retenu le « Faites entrer l’accusé », qui retrace brillamment la vie d’un géologue français pris dans des intérêts barbouzo-pétroliers en Afrique du nord et qui s’est suicidé de bien étrange façon.

J’ai zappé la nouvelle et les scénarios de fin de magazine, mais n’y voyez pas de jugement négatif (Antika, peut-être plus tard…).

À la prochaine, pour une explication de texte du billet d’humeur ?

Couverture Maraudeur n° 21
J’ai un peu l’impression de faire la même chronique que la dernière fois pour ce nouveau numéro du Maraudeur, dans lequel on retrouve à peu près un tiers (quasiment 50 pages !) de critiques de jeux majoritairement peu traités ailleurs, ce qui est évidemment fort cool. Côté inspis et aides de jeu, j’ai particulièrement apprécié la chronique de l’assassinat de Robert Denoël, ainsi qu’un excellent cru d’Elro les bons tuyaux consacré aux descriptions. Il faudrait que j’adopte son format en bullet points quand je rédige des scénarios. Je suis moins convaincu par l’autopsie d’Apocalypse World, principalement du fait du choix d’assez peu en rappeler les concepts au motif qu’ils sont fréquemment décrits dans le zine. Sauf que le rôliste moyen est vieux et frappé par une Alzheimer précoce. Non, je ne généralise pas ! 😛 Pour finir, j’ai trouvé un scénario à me mettre sous la dent, une intro sympatoche à Wastburg mais qui arrive malheureusement un peu tard pour ma bande de gardoches.

Voilà ! Suite au prochain numéro.

Couverture Maraudeur 20
Ça faisait un petit moment qu’on n’avait pas vu un Maraudeur pointer son nez. Depuis le n° 19, ils ont déménagé sur fesse-bouc, qui n’arrête pas de m’inciter à me connecter. Non, merci.

Mais revenons à nos moutons. Au menu, des Chroniques ludiques variées et pas lues jusqu’ici. Bien joué ! Côté inspis, Faites entrer l’accusé est consacré à la chasse au trésor et propose une bonne analyse/dissection du genre. Très utile pour choisir ses variantes et jouer sur les codes dans des scénarios. Côté aides de jeu maintenant, Elro les bons tuyaux enfonce allègrement les portes ouvertes de la caractérisation des PNJ, streums compris, mais c’est bien fait et pourra aider les MJ débutant.e.s.

N’ayant pas lu les scénarios, je n’irai pas plus loin si ce n’est répéter que, pour le prix (gratos !) le Maraudeur est imbattable.

Couverture Maraudeur 19
J’ai l’impression d’avoir lu ce numéro du Maraudeur très rapidement. En fait, je crains d’avoir zappé pas mal de texte sur les 150 pages, mais ce n’est pas la faute du zine. Comme d’habitude, il contient des critiques fouillées, concernant dans ce numéro des jeux peu connus (à part l’Appel de Cthulhu). L’interview de Tristan Lhomme est, comme d’habitude, passionnante à lire. Des inspis et des aides de jeu, j’ai retenu la rubrique « Faites entrer l’accusé », qui raconte la fin d’un célèbre mafioso, et « Elro les bons tuyaux », qui traite de comment ramener les joueurs dans un scénario. Au début, j’ai trouvé l’article un peu bizarre, hors-sujet, mais en fait il donne subtilement des clés pour motiver les joueurs (y compris se préoccuper de leurs envies) et préparer une bonne impro. Rien à voir à du railroading à tout prix. Au final, c’est un excellent cru. Le reste, j’ai zappé (pas les jeux que je pratique, comme d’habitude).

Conclusion ? Le Maraudeur, c’est bon, comme d’habitude !

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button