Articles avec le tag ‘Traveller’

Grâce à un compère du forum CasusNo que je ne remercierais jamais assez, j’ai mis la main sur des bouquins Traveller de trente ans d’âge qui, outre contribuer à garnir ma collection, m’ont enchantés. Je retiens notamment le Book 0 – An Introduction to Traveller, un petit livret comme on n’en fait plus parce que ce n’est pas rentable, mais comme il faudrait en faire pour que ça le devienne. La quadrature du cercle, en somme. Mais j’ai la faiblesse de persister à penser qu’expliquer le jeu de rôle est indispensable. Et ceux qui pensent qu’il faut plutôt, dans un JdR, expliquer ce jeu-là en particulier, aimeront le Book 0, car il fait élégamment les deux : expliquer le JdR et Traveller.

Je retiens aussi les scénarios, quelque part entre wargame/jeu de plateau (une poursuite avec des tours d’une semaine dans Marooned, la gestion d’une invasion alien dans Horde sur la durée). Ça paraît furieusement old school comme ça, mais si on y réfléchit, les jeux de plateau collaboratifs d’aujourd’hui s’en rapprochent presque, depuis l’autre rive, et ce sans parler d’hybrides assumés (certes méchamment indie… pour l’instant ?).

Book 0 Book 4 Book 5

Supplement 1 Adventure 4 Adventure 5

Traveller VF supplément 1Je m’étais promis de considérer l’affaire avec attention avant d’acheter un supplément en VF pour Traveller, tant la traduction du livre de base m’avait piqué les yeux. Du coup, j’ai laissé passer le Livre 1 – Mercenaires, également parce que j’aimerais me focaliser sur des aspects moins militaires du jeu. Par contre, j’ai craqué sur ce Supplément 1 (pas facile de se retrouver dans cette numérotation), annoncé comme un catalogue de vaisseaux (ce qui réduit le texte et donc la probabilité de coquilles !). La traduction est toujours mauvaise (là, je vais être méchant avec la traductrice : une bonne traduction nécessite la maîtrise des deux langues ; ici, ce n’est pas le cas pour le Français, a minima — si Moongoose pouvait se payer des relecteurs plus chevronnés, ce serait vraiment appréciable) ; les illustrations, mêlant 3D et dessins vintage, inégales ; les plans de vaisseau parfois pas très nets ; mais bon an, mal an, on trouve ici ce qu’on cherche : un recueil technique sur des vaisseaux spatiaux variés.

Ma note : 3/5.

Il faut avouer que j’ai un peu acheté cette version de Traveller par nostalgie (après ses ancêtres MegaTraveller et T4) et j’en suis ma foi enchanté, car au-delà de la madeleine de Proust, j’y ai trouvé le Traveller que je recherchais depuis mes débuts : simple, clair et avec quelques améliorations « modernes » du meilleur cru (plus possible de voir son perso mourir à la création, liens qui se créent entre les PJ avant le jeu, répartition par points et système de choix pour les allergiques aux tirages aléatoires et le reste du système à l’avenant, dont des modernisations bienvenues de la techno). Bref, du tout bon en matière de SF générique quand même assez low-tech. Côté réserves, elles sont de pure forme : maquette très anglo-saxonne (pas folichonne, mais ça me va), pas de background mais c’était prévu comme ça… Et une traduction assez mauvaise, littérale et tombant à pieds joints sur les faux-amis et les contresens (le « système anti-feu » pour « fire control system » est particulièrement croquignolet :mdr:). Du coup, difficile de mettre la note maxi, mais ça mérite un bon 4/5 et un suivi attentif de la gamme. En plus, comme c’est quasi mon premier produit Moongoose (après Bab 5), je me suis penché sur le mag PDF gratuit Sign & Portents qui a l’air de contenir des tonnes de matos. Yummy!

Suivre mes actus
Flux RSS     Twitter     Google+
Recherche
Archives
Add Free Blog button