Back
Ars Magica

[ Home | Covenant | Resources | Line | Links | Archives ] Version française

Ars Magica line reviews

Kabbalah

Kabbalah - Cover

Atlas Games continue de m’enchanter avec cet épais supplément consacré non seulement à la kabbale, mais aussi au judaïsme médiéval à la sauce Europe Mythique (TM™, bien sûr). L’ouvrage est bien présenté et (en général) bien illustré (peut-être pas suffisament, mais bon…). Il est divisé en trois grandes parties.

Le premier tiers de Kabbalah est consacré à une vue d’ensemble des us et coutumes juifs, de la spiritualité à (et dans) la vie de tous les jours. Pour moi qui suis profane, cette partie à l’air très complète et est très intéressante à lire, malgré quelques énumérations un peu lourdes.

Suit une introduction aux mystères du judaïsme. Ici sont détaillés la vie d’un rabbi, les mystères du chariot (d’après la vision d’Ezekiel), la kabbale, l’arbre de la vie et sa signification, la numérologie juive, l’interprétation des rêves. Que du bon ! Un peu court, peut-être…

Le dernier gros morceau de ce supplément (près de 60 pages) est consacré à l’intégration de la tradition juive en termes de règles pour Ars Magica — un régal, pour moi qui aime les " belles mécaniques ". Plusieurs types de personnages sont possibles : les " vrais " kabbalistes, dont la puissance est sensée équivaloir à celle d’un mage, et les compagnons mystiques dotés de pouvoirs (Baal Shem et Nécromants). Les capacités magiques de ces personnages utilisent les mécanismes introduits dans Hedge Magic, à base de compétences. Un bon point pour la cohérence du jeu. Cependant, on peut s’interroger sur la réelle puissance des kabbalistes par rapport aux mages d’Hermès. Les kabbalistes juifs de Barcelone sont sensés avoir tenu tête aux Flambeau du Tribunal Ibérique, ce qui ne paraît guère plausible lorsqu’on lit les règles concernant leurs capacités mystiques, qui sont notamment toutes très longues à mettre en œuvre. Même les golems présentés comme exemples, qui sont pourtant très forts, peuvent être contrés aisément par des mages un tantinet organisés, tant ils sont stupides. Voilà qui méritera d’être testé plus avant, en jeu. Cette partie se termine avec la description en termes de jeu de différentes figures de la kabbale juive, ainsi que quelques créatures mystiques (anges et démons, principalement).

Un dernier chapitre présente les relations de l’Ordre d’Hermès avec la Cabale, Maison par Maison. En réalité, peu de Maisons ont des contacts avec les kabbalistes juifs, et ces derniers sont peu enclins à travailler avec des mages adorateurs d’Hermès (l’idolâtrie est un pêché pour les juifs). Mais, par de petites portes, l’introduction de la kabbale dans une Saga est désormais possible. J’ai particulièrement apprécié le rapprochement entre la quête de l’Énigme des Criamon et les mystères du Talmud et de la numérologie.

Un glossaire bien fourni et un index concluent l’ouvrage. Une bonne habitude, décidément !

Critique parue dans Ars Mag no 15.

Grade : ****


[ Top | Back to reviews ]

Last update: 09/09/2017

Counter

Valid XHTML 1.1 Valid CSS! Page testée (accessibilité) par Ocawa