Back
Ars Magica

[ Home | Covenant | Resources | Line | Links | Archives ] Version franÁaise

Ars Magica line reviews

Realms of Power: Faerie

Realms of Power: Faerie - Cover

Faerie conlut la tétralogie des Realms of Power. Bien qu'unanimement salué outre-Atlantique, ce supplément me laisse une impression mitigée. Les auteurs ont mis un point d'honneur à bien différencier les fées des créatures magiques. Ainsi, elles sont, pour résumer, forcément liées à des histoires (des contes de fées, donc) impliquant des humains (alors que les créatures magiques se battent l'oeil d'interagir avec ces derniers), dont ils tirent leur Vitalité.

Les premiers chapitres traitent de ces concepts de mani√®re tr√®s coh√©rente. Le Royaume F√©erique est ensuite d√©crit et l√†, je trouve que √ßa manque singuli√®rement de fun car on se retrouve au final avec une collection de micro-mondes chacun li√© √† une histoire/l√©gende plut√īt qu'un Pays de Cocagne. On n'√©vite pas la cr√©ation de persos f√©eriques (PJ et PNJ) et son cort√®ge de nouveaux vices, vertus et pouvoirs ; ni le bestiaire f√©erique (tr√®s fourni et historiquement rigoureux). Le dernier chapitre est consacr√© √† la confection d'histoires f√©eriques. Il y a des choses √† piquer, mais c'est trop peu d√©velopp√© √† mon avis. Par piti√©, n'appliquez pas ces conseils √† la lettre sous peine de construire des s√©ries de sc√©narios st√©r√©otyp√©s et ultra-lin√©aires !

Pour conclure, mon impression mitig√©e provient de trois choses. La premi√®re est une affaire de sensibilit√© : les f√©es sont devenus des √™tres sacr√©ment s√©rieux. Je crois bien que je pr√©f√©rais les √™tres, certes largement anachroniques, mais libres du carcan des histoires, des √©ditions pr√©c√©dentes. Et l'Arcadie √©tait un endroit plus fun, flute ! Un deuxi√®me truc qui me chiffonne, c'est une incoh√©rence entre les √™tres f√©eriques d√©crits comme de purs esprits qui se mat√©rialisent pratiquement par une sorte d'illusion solide (glamour) et les personnages de sang f√©erique. L√†, on sent bien que toute la belle construction intellectuelle se vautre. Il y a bien une explication donn√©e, mais elle ne m'a pas convaincu des masses. Derni√®re chose, transpara√ģt √† nouveau dans ce suppl√©ment une propension √† coller des r√®gles sur des trucs qui n'en n√©cessitent pas. Chers joueurs, si j'utilise ce suppl√©ment, ne vous attendez pas √† noter des scores de Fable ou de Sympathie. Que de gestion pour pas grand chose !

Il me vient enfin deux derni√®res remarques d'ordre plus g√©n√©ral. Un critique de Casus Belli avait un peu exag√©r√©ment qualifi√© la 4√®me √©dition d'annuaire mont√©n√©grin √† sa sortie (peu d'illustrations, maquette serr√©e, texte petit). Je pense qu'il serait horrifi√© par ce suppl√©ment (et d'autres qui lui ressemblent). Les illustrations me semblent en effet en baisse tant en qualit√© qu'en quantit√©. Derni√®re id√©e re√ßue concernant Ars Magica : ce serait un jeu pour fanatique d'histoire m√©di√©vale. Longtemps, √ßa a vraiment √©t√© un clich√© tant l'histoire √©tait une toile de fond √† des aventures de fantasy. Je crois que c'est d√©sormais devenu une r√©alit√© avec la 5√®me √©dition. Faut-il le regretter ? Vraie question...

Grade : **


[ Top | Back to reviews ]

Last update: 09/09/2017

Counter

Valid XHTML 1.1 Valid CSS! Page testťe (accessibilitť) par Ocawa