Retour
Ars Magica

[ Accueil | Alliance | Ressources | Gamme | Liens | Archives ] English version

Critiques de la gamme

Realms of Power: The Infernal

Realms of Power: The Infernal - Couverture

J'ai commencé à bouquiner The Infernal sans trop d'enthousiasme (un peu peur du blabla mystico-prise de tête de son prédécesseur le Maleficium et un peu marre des suppléments à dominante technique), mais je dois avouer que ce supplément est du bon boulot, pas désagréable à lire et assez bien équilibré entre règles et contexte.

Ca commence par le contexte, avec le Royaume Infernal, tout ce qui tourne autour du péché, les démons. Cette partie est à la fois accessible et utile en jeu (non, les démons ne sont pas que des brutes méchantes, mais des êtres voués à pousser les hommes au péché pour gagner leurs âmes). À noter quelques différences théologiques dans la définition des démons entre christianisme, judaisme et islam, mais qui n'impactent pas la cohérence globale du supplément.

Vient ensuite un bestaire démoniaque. Ca fait toujours un peu catalogue, mais c'est bien d'avoir des exemples prêts à jouer. La fin du supplément est consacrée aux personnages qui fricottent avec les puissances infernales. C'est là que je mettrais un petit bémol : un système de magie noire aurait à mon avis suffit, au lieu des trois proposés (disons deux au maximum -- je virerais la Maleficia, qui emprunte les mécanismes de la magie hermétique, mais à base de compétences, sans que les effets magiques soient très intuitifs à obtenir avec les combinaisons méthodes/pouvoirs proposés).

L'ouvrage se termine sur des exemples bienvenus de traditions satanistes qui font des adversaires (ou des corrupteurs !) tout trouvés. En résumé, sans toucher au génie qui caractérise certains suppléments Ars Magica, The Infernal est très bon, hyper-utile pour développer un axe sombre dans votre saga.

Note : ****


[ Haut de page | Retour aux critiques ]

Dernière mise à jour : 28/04/2006

Compteur

Valid XHTML 1.1 Valid CSS! Page testée (accessibilité) par Ocawa