Retour
Ars Magica

[ Accueil | Alliance | Ressources | Gamme | Liens | Archives ] English version

Pont d'Ariège

Charte de l'Alliance

* Objectifs

Dès aujourd'hui, cette Alliance se consacre à l'acquisition et à l'échange des connaissances, au développement et à la maîtrise des Arts magiques et au maintien de la paix au sein de l'Ordre d'Hermès. Puissent l'Ordre d'Hermès se perpétuer et nos faibles efforts participer à sa force et son extension.

* Conditions requises pour être membre

Tous les membres de cette Alliance doivent appartenir de plein droit à l'Ordre d'Hermès. Si l'un d'eux était exclu de ce dernier, il serait aussitôt également exclu de l'Alliance du Pont d'Ariège. Tout Mage désireux de la rejoindre se doit d'être parrainé par un de ses thaumaturges, qui le présentera au conseil tout entier. Si trois quarts au moins des présents se prononcent en faveur de son admission, il sera le bienvenu dans notre foyer et se verra immédiatement octroyer le statut de membre de plein droit. Au cas où le conseil voudrait poser comme condition à l'admission du postulant qu'il rende un quelconque service ou fasse don à la communauté d'une certaine quantité de virtus, la chose serait décidée par une décision majoritaire du grand conseil.

* Droits et privilèges

Aussi longtemps qu'ils appartiennent bien à l'Alliance, ses membres ont les droits et privilèges ci-après décrits. Toutefois, si un des mortels à qui on a confié la gestion des finances, de l'équipement, de la turbula ou de la bibliothèque a des raisons de penser que les réserves en la matière sont dangereusement basses, il lui est loisible d'en refuser la jouissance à un Mage jusqu'à la réunion du conseil qui s'ensuivra.

Tous les membres de l'Alliance du Pont d'Ariège bénéficient des droits de base suivants : manger à leur faim, c'est-à-dire assez pour rester en bonne santé ; disposer des ressources matérielles nécessaires à la poursuite de leurs études ; assister aux conseils et s'y exprimer. Ce dernier droit ne peut leur être dénié, quelles que soient les circonstances, même par un vote du grand conseil.

Un membre de plein droit a par ailleurs accès à tous les équipements nécessaires au bon fonctionnement de son laboratoire ou à la réussite d'une expédition, à moins qu'un vote du grand conseil n'en décide autrement.

Un membre de plein droit est habilité à faire appel aux talents et aux aptitudes de toutes les personnes qui vivent et travaillent à l'Alliance, ou qui lui doivent leur temps et leurs services, s'il en a besoin pour une expédition dans le monde extérieur, à moins qu'un vote du grand conseil n'en décide autrement.

Un membre de plein droit a accès à tous les documents de la bibliothèque (qu'ils soient ou non consacrés à la magie), y compris ceux qui se trouvent momentanément entre les mains de ses pairs. Il ne peut conserver par devers lui un ouvrage quel qu'il soit, plus d'une saison, avant de le remettre à un éventuel autre membre ayant exprimé le désir de l'étudier. Tout Mage peut se voir refuser l'accès à un document quelconque par un vote du grand conseil.

Un membre de plein droit est non seulement autorisé à participer à toutes les réunions du conseil mais doit encore être averti de ces réunions.

* Devoirs et responsabilités

Les membres de l'Alliance s'engagent à respecter les restrictions suivantes :

Chacun d'eux doit sans délai faire don de la moitié du virtus récolté en expédition à la communauté et le placer dans ses réserves.

Il doit procéder de même avec l'argent ou autre bien matériel.

Il doit consacrer autant de temps que décidé par le vote du conseil à la gestion de la communauté et la supervision des mortels s'occupant de sa vie matérielle. De plus, et indépendamment de cela, il est de son devoir de veiller à ce que l'Alliance fonctionne sans heurt et reste forte et saine.

Il doit donner à l'Alliance tout ce dont lui-même ne peut raisonnablement se servir. Un Mage de l'Alliance du Pont d'Ariège ne peut vendre ce qu'il n'utilise pas - seule l'Alliance a le droit de vendre. Si le conseil a de bonnes raisons de croire qu'un des thaumaturges conserve par devers lui quelque chose dont il ne peut se servir ou a vendu une de ses possessions, il peut priver le coupable de son statut de membre de plein droit.

* Réunions du conseil

Quatre fois l'an, aux veilles des solstices et des équinoxes, se tiennent des séances régulières. Tous les membres de plein droit de l'Alliance du Pont d'Ariège peuvent cependant demander à tout moment une réunion du conseil, quelles que soient leurs raisons.

Le conseil ne peut prendre de décisions concernant la communauté entière que si un certain quorum de Mages participe à la séance (en grand conseil) ; pour ce faire, il faut que la moitié au moins des membres vivants de l'Alliance choisissent d'assister à la réunion. Sans cela, aucune décision importante ne peut être prise.

* Autorité du conseil

Le conseil dispose à sa guise de toutes les ressources de l'Alliance et peut punir ou récompenser les gens demeurant sous son toit. Il exerce son autorité sur les mortels de la communauté, qui doivent lui obéir, choisit parmi les guerriers celui qui sera le capitaine des Servants et parmi les lettrés celui qui deviendra l'autocrate.

Il exerce également son autorité sur les Mages composant l'Alliance, qu'il peut notamment priver de leur statut de membre de plein droit. Les thaumaturges de l'Alliance du Pont d'Ariège en sont des membres de plein droit tant que le conseil ne les a pas privés, par vote majoritaire, de certains des droits énumérés dans ces pages. Il lui est loisible de les leur retirer tous, exception faite des trois droits de base déjà cités, mais non de leur imposer des devoirs ou responsabilités autres que ceux précédemment exposés. A partir du moment où ils ne bénéficient plus de tous les avantages ci-devant mentionnés, les magiciens de l'Alliance n'en sont plus des membres de plein droit.

Ainsi avons-nous confié au parchemin nos plus hautes aspirations et croyances. Nous jurons, par tout ce que nous tenons pour vrai et juste, obéir aux commandements de cette charte de l'Alliance du Pont d'Ariège jusqu'à ce que la mort nous en dispense. Et si nous faillons, puissent les plus sévères de tous les maîtres, les Arts eux-mêmes, nous trahir pour nous faire connaître la douleur, l'échec et une éternelle solitude.

Ce document a été écrit et signé sous les yeux de la vénérable magicienne Ventarial, de la Maison Quæsitor, en l'an de grâce 1197 à l'Alliance du Pont d'Ariège, au sein du Comté de Foix.


[ Haut de page | Retour au Pont d'Ariège ]

Dernière mise à jour : 09/09/2017

Compteur

Valid XHTML 1.1 Valid CSS! Page testée (accessibilité) par Ocawa