Retour
Ars Magica

[ Accueil | Alliance | Ressources | Gamme | Liens | Archives ] English version

La Guerre d'Islande

Partie jouée par e-mail

Eté 1229. Cela fait presque dix ans que vous n'êtes pas retournés sur le Continent et c'est pour une funeste raison que vous vous y rendez. Le voyage est long, mais rendu relativement agréable par Olaf et Heriwald, qui connaîssent apparemment bien leur affaire. Vous débarquez en Bretagne, près de Fudarus, puis faites ensuite étapes dans les Alliances amies d'Ad Vis Per Veritas (qui grâce à vous renaît de ces cendres -- on vous y remet d'ailleurs chacun un bâton de métal aux reflets multicolores qui contient un pion de chaque type de Vis) et du Chêne Lumineux, en Bourgogne. Vous traversez ensuite la forêt noire sous la bénédiction (et la surveillance discrète) de fées vaguement inquiétantes avant d'arriver au coeur de l'Ordre d'Hermès, la plus ancienne, respectée et prestigieuse Alliance : Durenmar. Comment ne pas être impressionnés par la tour ou Bonisagus lui-même a étudié ?

L'Alliance s'est transformée en véritable petite ville et les bâtiments principaux ne suffisent pas à accueillir tous les convives. Un village de tentes a été érigé afin de loger les suites de mages venus de l'Europe entière. Vous faites partie des derniers arrivants et l'on a de la peine à vous trouver une petite pièce pour vous tous, dans un bâtiment en dur. Vos servants et compagnons, par contre, doivent séjourner sous une tente.

Le Tribunal commence à peine quelques jours après votre arrivée. Il commence par un rappel des faits narré par l'Archimage Julius de Flambeau. En 1214, l'Archimage Hadrianus de Flambeau prend connaissance de rumeurs concernant une organisation de mages nordiques opérant depuis la colonie d'Islandia. Il prend la mer avec ses deux apprentis. On retrouvera ses restes dix ans plus tard, sur les côtes écossaises. Filterus Ex Miscellanea, en interrogeant son fantôme, apprend le récit de la fin d'Hadrianus. Le navire des mages, à peine en vue de l'Islande, fut attaqué par un énorme dragon. Seul Hadrianus survécut à son souffle mais, perturbé par une horde d'esprits non identifiés, il manqua sa riposte, partit en Crépuscule et périt noyé...

Julius reprend la parole. "Sodales, il est clair qu'Hadrianus a effectivement découvert le repaire de l'Ordre d'Odin, que nous recherchons depuis si longtemps. Il est également clair que l'Ordre d'Odin ne nous veut aucun bien. Il sape nos efforts d'installation dans le nord et n'hésite pas à attaquer traitreusement nos mages. NOUS LAISSERONS-NOUS FAIRE ? NOUS LAISSERONS-NOUS FAIRE ? NON ! L'Archimage Lavinia de Guernicus, qui arbitre ce Tribunal, et moi-même, pensons qu'il faut agir, vite et fort, pour écraser cette menace avant qu'elle n'empire. La mort d'Hadrianus ne doit pas rester impunie ! L'Ordre d'Odin va comprendre qu'on ne se joue pas des mages d'Hermès impunément. NOUS EN APPELONS A UNE GRANDE CROISADE HERMETIQUE !!! QUI EST AVEC NOUS ?"

Rugissements dans la salle.


...

"NOUS EN APPELONS A UNE GRANDE CROISADE HERMETIQUE !!! QUI EST AVEC NOUS ?"

...

Bien que quelques mages affirment que l'Ordre d'Odin est un mythe, ils sont menacés et accusés de trahison envers l'Ordre par les membres des maisons Flamnbeau et Guernicus.

Il semble qu'en l'absence d'argument sérieux contre la Croisade, celle-ci est approuvée par une majorité d'Archimages, de Maisons et d'Alliances. Un certain Albinus de Thèbes, Archimage Ex Miscellanea et maîtres des esprits, rejoint le noyau dur formé par Julius et Lavinia.


Valerian : Nous sommes la preuve vivante de votre interprétation erronée de la situation. Depuis 6 ans, nous résidons en Islande, où nous avons été accueilli avec respect. Notre installation s'est bien déroulée et nous sommes maintenant parfaitement intégrés à la communauté. Il existe effectivement des mages en Islande, mais ils ne forment en aucun cas un "Ordre" concurrent du notre. Nous assistons librement à toutes leurs réunions et pouvons attester de leur conduite des plus honorables. Leurs principes sont assez proches de notre propre Code.

La mort de Hadrianus, pour tragique et regrettable qu'elle soit, participe d'un mystère sur lequel nous allons peut-être pouvoir jeter quelque lumière. Le Dragon qui attaqua son navire est un des Esprits Gardiens de cette terre. Il est capable de sentir toute créature qui s'approcherait de l'Islande avec des intentions belliqueuses. C'est ce qui s'est produit avec Hadrianus. Peut-être n'était-il lui-même pas en cause, mais un de ceux qui l'accompagnait au moins comptait sur cette expédition pour agresser le peuple d'Islande. A-t-on trompé Hadrianus ? A-t-on voulu se servir de son courage exemplaire pour lancer un défi aux esprits d'Islande ?

Je ne sais s'il est encore temps de mener une enquête sur l'expédition qui disparut funestement ce jour-là. Mais je sais en revanche la catastrophe sans précédent que représenterait une croisade contre l'Islande. Qu'on ne s'y trompe pas : l'Ordre ne sortira pas indemne de cette lutte. Et si nous l'emportons, nous aurons dévasté une terre riche de promesses.

Les mages d'Islande ont établi des liens particuliers avec ces esprits, dont la nature semble encore incertaine. Ces créatures sont-elles liés au royaume magique ou féerique, nous serions bien en peine d'apporter un début de réponse à ce jour, bien que nous progressions dans leur étude. Assurément, s'en prendre à elles risquent de nous attirer l'inimitié de nombreuses autres, et peut-être pas seulement en Islande.

De quoi parlons-nous ici ? D'une vengeance ? Dans ce cas, ceci n'est pas l'affaire de l'Ordre d'Hermès, mais bien une affaire personnelle. D'une croisade contre un ordre félon qui menace l'Ordre d'Hermès. Alors, la croisade serait justifié. Mais j'affirme bien haut que cet ordre félon n'est pas constitué de ces hommes et femmes que nous connaissons bien maintenant.

Que ce Tribunal mandate une commission d'enquête. Nous la conduirons en Islande où elle pourra se faire une idée en toute justice.

Enfin, je rappelle à tous que l'Islande est terre chrétienne. Certains des mages de cette contrée sont formés dans des établissements religieux. Prenons garde à ne pas nous mettre à dos l'Eglise par une action trop précipitée.

J'en appelle à la sagesse et à la raison. Qu'on diligente une enquête en Islande avant de lancer tout notre Ordre dans une croisade qui nous affaiblira tous, et dont nous ne retirons aucune satisfaction.

Aoleris : "Sodales ! Cela fait bien trop longtemps que l'Ordre d'Odin est une menace pour nous, une épée de Damocles au dessus de notre tête. Une croisade contre ces sorciers est donc plus que justifiée, comme le pensait si justement Hadrianus de Flambeau. Mais ne transformons pas notre confiance en arrogance. Qui parmis nous connait l'Islande ? Qui parmis nous connait les dangers que nous allons y rencontrer ? Je suggère donc que quelques uns d'entre nous soient envoyés en éclaireur pour identifier l'ennemi et les traitrises qui nous attendent. Et je nous propose, nous, mages de l'Alliance du Snaefellness, comme volontaires.[/discours enflammé] [calme et posé]Remarquez, c'est de circonstance, cela fait 6 ans maintenant que nous remplissons cette mission, que nous sommes installés en Islande.[/calme et posé] [une petite pause pour les laisser encaisser le choc mais pas trop longue pour ne pas laisser l'archimage reprendre la main] L'Islande est encore un pays sauvage dans lesquel la magie brute coule à flot et où l'on peut trouver de puissants esprits et créatures. Nous avons appris, presque à nos dépends d'ailleurs, que certaines d'entre elles étaient liées à cette terre par un serment de protection. Lorsque quelqu'un possédant des intentions hostiles vis à vis de l'Islande ou de ses habitants s'approche des côtes, elles ont pour mission de l'empécher d'accoster ... par tous les moyens, y compris la mise à mort. Depuis que l'histoire d'Hadrianus nous a été rapportée nous avons enquété sur sa mort. [grosse voix] De part mon status de Quaesitor j'affirme avoir découvert après enquète qu'il ne s'est pas heurté à l'Ordre d'Odin mais aux esprits protecteurs de l'Islande car lui ou l'un des passagers du bateau qui le convoyait vers l'île possédait des intentions hostiles envers l'Islande.[/grosse voix] Et pour que chacun puisse se faire une juste opinion nous, mages de l'Alliance du Snaefellness, invitons Julius de Flambeau et Lavinia de Guernicus, ainsi que tout autre mage désireux de le faire, à venir séjourner dans notre Alliance, sous notre responsabilité et protection, que tous puissent voir que si la croisade contre l'Ordre d'Odin est juste et nécessaire, ce n'est pas en Islande qu'elle doit être menée ! "

Lavinia : Vous. Habitez. Une Alliance. En Islande. Dans quel Tribunal cette prétendue Alliance est-elle enregistrée ?


L'annonce de l'existence d'une Alliance en Islande plonge le Tribunal dans la stupeur.

Lavinia ne tarde pas à contre-attaquer en mettant en doute la légitimité de votre installation, mais vos arguments font mouche (belles tirades !) et, bien que l'affaire ne soit pas tranchée à la fin du Tribunal, vous vous rendez nettement compte que la faction des croisés a perdu des soutiens importants parmi les Archimages, qui sont prêts à défendre l'Ordre contre un danger réel, mais ne sont pas intéressés par d'infantiles aventures. Mais plutôt que de désavouer leur pairs en leur retirant ouvertement leur soutien, ils préfèrent généralement partir, simplement.

Du coup, la faction pro-guerre compte encore des supporters, notamment au sein des Maisons Flambeau et Tremere (moins chez les Tytalus, bizarrement ;)) et, malgré l'ambiance peu concensuelle, le Tribunal de Guerre s'achève sur la déclaration que, en représailles de la mort d'Hadrianus, les mages islandais (Ordre d'Odin ou pas !) sont des ennemis de l'Ordre et qu'ils le paieront de leur vie. Lavinia s'empresse de déclarer le Tribunal légal. Elle vous enjoint par ailleurs à coopérer et vous donne une saison pour lui fournir tous les renseignements en votre possession sur les mages islandais (noms, localisations, etc.).


Longtemps après, par recoupement, vous apprenez les faits...

Deux grands navires s'approchent de l'Islande, avec à leur bord Julius, Lavinia, six puissants hoplites, une quinzaine d'autres mages, principalement de la Maison Fambeau, ainsi qu'une centaine de servants bien équipés.

Instantanément, Pan Caudarax décolle et s'approche. Fidèle à sa tactique, il envoie en éclaireur des illusions de Dracos. Devant la puissance de la magie déchaînée sur ses images, il plonge dans la mer alors que sa Horde fond sur les navires. Elle est cependant repoussée, semble t-il par une variante de l'Aegis du Foyer. Pan Caudarax attaque les navires par dessous sous la forme d'un Kraken. Il est également repoussé par l'Aegis et, bien que sa Horde le soigne au fur et à mesure, gravement blessé par les sortilèges des croisés, conçus pour atteindre des créatures gigantesques et soutenus par des montagnes de Vis.

Il parvient cependant à fuir alors que Vindsvall l'aigle fait son apparition dans le ciel. Une tempête déchaînée frappe alors les navires qui sont frappés d'éclairs gigantesques. L'un d'entre eux pénètre finalement l'Aegis d'un des bateaux, qui commence à sombrer dans les vagues en furie. Un mage repère finalement Vindsvall et lui lance un sort dévastateur. Egalement soigné par sa Horde, l'Aigle doit faire retraite.

Le navire touché finit de sombrer alors que le second s'approche de la côte pour trouver un havre. Peine perdue, le Taureau Gris attaque ! Il mesure désormais 120 pieds au garrot et charge directement à travers la baie ! Rien ne semble pouvoir l'arrêter, il transperce l'Aegis sans coup férir et pulvérise le navire. Les seuls survivants sont apparemment les possesseurs d'une potion de retour au foyer...


Printemps 1230. Dans le plus grand secret, les croisés trouvent le moyen de ne pas éveiller l'attention des Gardiens de l'Islande. Des mages Bjornaer parviennent en effet à débarquer sur l'île sous forme animale. Ils créent alors un Portail d'Hermès et l'invasion commence ! Une Tour Mystique est immédiatement invoquée, puis protégée par un puissant Aegis. Depuis leur base, les croisés commencent alors à repérer et chasser les mages islandais alentour.

Sous le couvert d'illusions, les croisés interrogent les vulgaires d'Islande et localisent plusieurs galdramen, sorcières et seithkona (guérisseuses). En une seule nuit, douze fermes abritant des magiciens sont attaquées et détruites. Averti par une vision, Bjorn Egilsson, chef du Hreppur, sort à temps pour rencontrer l'Archimage Julius. Ce dernier ignore sa requête de parlementer, formulée en Latin, et l'occit dans un déluge de flammes.

Ces massacres provoquent une grande émotion dans les communautés vulgaires et surnaturelles. Dix galdramen, douze seithkona et deux trollsynir, ainsi que 120 vulgaires ont trouvé la mort dans les attaques des mages d'Hermès. Trois prêtres sont également du nombre, dont un fils de l'Evèque Magnus Gizurarson. Les landvaettir tenaient Egilsson en haute estime, aussi accordent-ils leur protection sans condition aux membres survivants du Hreppur. Avec la mort de trollsynir et de géants, tous les clans s'unissent derrière Bard pour s'opposer à l'invasion. L'Evèque de Skalholt en appelle à tous les chrétiens pour découvrir qui sont les assassins et les livrer à la justice de Dieu.

A ce moment, vous recevez une visite de Vigdis qui vous avertit que Julius a découvert la localisation de votre Alliance et s'apprête à donner l'assaut. Bard veut en profiter pour attaquer la tour des croisés et vous adjoint à Astyan de puissants landvaettir pour vous aider à contenir Julius.


Armé d'un marteau supposé anéantir l'Aegis des envahisseurs, Bard Snaefellsass et une armée de géants marchent sur la tour des mages hermétiques.

Pendant ce temps, Julius de Flambeau se dirige vers la ferme de Dagverdara.

Bard frappe la barrière magique, une fois, alors qu'il reçoit un déluge de sorts : éclairs, feu, énormes javelots d'acier... La horde s'emploie à le soigner au fur et à mesure.

Dagverdara brûle.

Deux fois.

Julius et sa troupe escaladent les flancs du Snaefellsjökull.

Trois fois.

L'entrée de l'Alliance est découverte, la bataille commence.

Quatre fois.

Un déluge de feu s'abat sur les mages de Snaefellsjökull. Les landvaettir au service d'Astyan s'interposent, mais souffrent terriblement. Autour d'eux, le glacier fond littéralement.

Cinq fois.

Les mages de Snaefellsjökull parviennent à mettre hors de combat quelques-uns de leurs adversaires, mais l'Archimage Julius semble intouchable malgré la concentration de sorts qu'il reçoit.

Six fois.

Les envahisseurs sont retardés par les trombes d'eau délenchées par leurs sorts de feu sur le glacier, mais les landvaettir, vaincus, se dispersent.

Sept fois. L'Aegis du foyer éclate enfin ! Bard tombe à genoux alors que des centaines de géants se ruent à l'assaut et jettent à bas la tour mystique en quelques minutes. La victoire des islandais est totale, rares sont les hermétiques qui auront eu le temps de s'enfuir par le portail d'Hermès ou grâce à des potions de retour au foyer.

Le dernier landvaettir attaché à Astyan, un esprit de la terre, fait s'effondrer le tunnel d'accès à l'Alliance sur les envahisseurs. Après déblaiement, on retrouvera des corps, mais pas celui de Julius.

Mais il n'ira pas bien loin ! Epuisé, il est localisé, attaqué et capturé par les forces de Bard et les mages de Snaefellsjökull réunis. Alors que les seigneurs d'Yfel l'emmènent pour une longue, très longue séance de divertissement de leur cru, les mages récupèrent les possessions de l'Archimage en dédomagement du Vis dépensé lors de la défense de l'Alliance.

Victoire !

Cependant, un certain nombre de géants et de galdramen réclament vengeance et veulent attaquer des Alliances hermétiques.

...


Aoleris : " Si vous attaquez l'Ordre il répondra et là ça ne sera plus de la rigolade avec seulement deux pinguouins pour venant se battre. Ce qui s'est passé est l'oeuvre de deux éléments isolés, stupides et bornés, que notre Ordre même va condamner. La majorité d'entre nous était déjà opposée à leur action, alors profitez-en. Si vous attaquez tous basculeront dans le camp de la guerre. Envoyez une délégation, demandez un tribu et portez réclamation dans notre Tribunal, vous serez entendus. Alors que nous étions ici nous avons toujours respecté vos règles et nous avons soumis nos problèmes à vos Tribunaux qui étaient responsables. Faites de même avec l'Ordre. Ne soyez pas aussi stupides que le furent ces deux idiots, ne déclanchez pas une guerre injustifiée, ne frappez pas en aveugle sur n'importe quel élément de l'Ordre sous prétexte qu'ils font parti de la même organisation que ces bouchers. "


[ Haut de page | Retour à Snæfellsjökull ]

Dernière mise à jour : 09/09/2017

Compteur

Valid XHTML 1.1 Valid CSS! Page testée (accessibilité) par Ocawa